La solitude du solo-entrepreneur, mythe ou réalité ?

La solitude du solo-entrepreneur, mythe ou réalité ?

Solo-entrepreneur, une condamnation à la solitude ?

Lorsque j’ai créé mon entreprise, c’était avec la ferme intention de ne jamais avoir de salarié.

Et ça pour plusieurs raisons.
Tout d’abord ayant fait des études en Ressources Humaines, je sais combien sont lourdes et bloquantes les lois du travail en France. J’ai besoin de souplesse et réactivité.
Ensuite je ne veux pas avoir d’autre responsabilité financière que la mienne. Je ne veux pas que quelqu’un dépende des choix que je vais faire pour mon entreprise.
Et enfin parce que je veux être seule aux commandes, que mon entreprise c’est moi, mon produit c’est moi et je ne vois pas comment trouver une place confortable à une tierce personne dans ce contexte.

Suis-je seule pour autant ? Certainement pas !

J’ai choisi dès le début de mon activité de rejoindre des réseaux d’entrepreneurs. C’est vraiment une démarche indispensable parce que sur certains sujets, il n’y a qu’entre nous qu’on se comprend 😉
J’en ai fréquenté plusieurs, avec des typologies et offres différentes. Et j’ai trouvé mon favori !! Les Mampreneurs et ce choix m’a tellement apporté. Je m’y suis fait des amies, j’y ai trouvé des prescriptrices, j’y ai partagé mes réussites comme mes échecs et ai rencontré aide et soutien.

Mais j’y ai aussi trouvé un autre moyen de ne pas être seule. Avec quelques-unes de ces femmes solo-entrepreneures, nous avons construit une association pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin, Elles Réussissent. Et c’est un plaisir chaque fois renouvelé que de partager cette fois la co-construction et l’évolution de cette belle association. Chaque réunion, échange est source de satisfaction par le fait de constater la puissance de créativité et d’intelligence du groupe. Oui, l’intelligence collective c’est magique. Et le plus beau c’est que chacune, individuellement, nous ressortons de nos réunions communes avec une énergie que nous utilisons dans nos entreprises respectives.

Donc non, le solo-entrepreneur n’est pas du tout condamné à la solitude. Il a tout un tas de lieux et de situation à sa disposition pour échanger et grandir avec d’autres. Libre à lui de choisir où et comment.
Et vous, quel moyen avez-vous trouvé pour sortir de votre solitude ?

Si vous avez envie de travailler ce sujet ou un autre avec moi, n’hésitez pas à me rencontrer, c’est ici : LNRJ.FR

Comments

  • Natacha

    Tout à fait d’accord. Je suis membre du réseau Entreprendre au Féminin en Charente et en Charente-Maritime. J’y retrouve effectivement tout ce qui est énoncé dans l’article. C’est même la rencontre avec les membres du réseau qui m’a donné le le coup de pied salutaire pour me lancer. Je ne connaissais pas beaucoup d’entrepreneurs, encore moins de femmes, salariée depuis plus de vingt c’était un énorme changement à envisager dont je ne connaissais rien. J’ai trouvé dans le réseau, encouragements, soutien, force et énergie qui ‘mont permis de passer le cap allègrement. Je suis très attachée à ces réseaux et j’essaie d’y rendre ce que j’y ai trouvé.

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *