Se faire confiance

Se faire confiance

Que s'est-il passé en 10 ans ?

Hier, une de mes clientes me posait une question sur un élément de sa stratégie.

 J’y ai répondu, sachant pertinemment qu’elle connaissait déjà la réponse mais surtout que cette réponse ne dépendait que d’elle !

 Elle avait un choix de positionnement à faire et personne ne pouvait le faire à sa place.

Ceci m’a amenée à cette réflexion : « En tant qu’entrepreneure, nous devons apprendre à nous faire confiance. »

Je base tous mes accompagnements sur la connaissance de soi puis l’autorisation de faire les choses à partir de ces découvertes.

Et ce n’est pas chose facile !

Tout d’abord se regarder fonctionner, découvrir ses atouts, accepter ses défauts, reconnaitre ses talents, identifier ses besoins et moteurs n’est pas un exercice qu’on a l’habitude de faire.

Mais ensuite tout décider en fonction de cela est encore plus inhabituel.

 

Notre éducation a été construite sur la transmission de connaissances bien plus que sur l’expérience et l’adaptation.

Comme me l’a dit une de mes clientes : « A l’école il fallait rentrer dans le moule. Quand tu n’y entrais pas, tu étais considérée comme un élément perturbateur, même si tu travaillais bien. »

On ne nous a pas appris à remettre les choses en questions ni à chercher si tout ce qu’on nous disait (de faire, d’être) nous correspondait.

On ne nous a pas autorisé à douter de ce qui nous était transmis.
Et du coup, cela a fait de nous de « bonnes élèves » forcées.

Maintenant que nous sommes entrepreneures,

nous exprimons notre personnalité au travers de notre offre (produits / services) mais pas toujours dans nos stratégies de développement (marketing / communication / commercial).

Le syndrome de la bonne élève qui suit les préceptes du maitre nous touche encore souvent, surtout dans des domaines que nous découvrons.

 

 Alors je dis : « Ça suffit, halte là ! »

Regardez ce qui existe. Faites votre marché. Testez.

Mais ne vous laissez rien imposer.

Si vous écoutez bien, vous avez la réponse au fond de vous à chaque fois que vous vous demandez : « dois-je faire comme ci ou comme ça ? »

 

 Si vous avez bien travaillé les fondations de votre entreprise que sont :

• La connaissance de soi

• Les missions et visions d’entreprise
• Les clients idéaux et leurs besoins / douleurs / frustrations
• Vos offres

Toutes les réponses à vos questions en seront issues.

Faites vous confiance, vous savez bien plus de choses que vous ne le pensez, même instinctivement.
Il n’y a plus de prof pour vous noter, vous bâillonner, vous juger.
Il n’y a que vous, votre entreprise et vos clients.
Faites à votre sauce et vous attirerez celles et ceux qui vous ressemblent et vous conviennent.

 Et vous, avez-vous trouvé VOTRE façon de faire ?

 

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *