Quel statut juridique choisir pour mon entreprise ?

Quel statut juridique choisir pour mon entreprise ?

Pourquoi la question du statut n’est pas la première à se poser quand on veut créer son entreprise ?


Une des premières préoccupations d’un porteur de projet est « sous quel statut je dois créer mon entreprise ? »

Et pourtant ce dernier va découler des réponses à bien d’autres questions à se poser avant :

  • Quels sont les clients avec lesquels je souhaite travailler ?

Vais-je travailler avec des particuliers ou des entreprises ?

Si vous travaillez avec des particuliers, le statut de la micro-entreprise peut sembler intéressant du fait de l’exonération de TVA. Vous pourrez ainsi pratiquer des tarifs 20% inférieurs à vos concurrents en société (Ou bien gagner 20% de CA en plus 😉). Mais dans ce cas, attention à votre réponse à la question 3 !

Si vous allez travailler avec des entreprises, un statut en société sera plus rassurant pour elles.

Et si vous souhaitez aller vers de « grosses » entreprises ayant des procédures d’achat exigeantes et compliquées, je vous conseille de regarder du côté du portage salarial qui offre des accords cadre ou des références dans beaucoup de grands groupes.

 

  • Quelle est ma situation personnelle ?

Tout d’abord votre situation patrimoniale. Si vous avez des biens à protéger, un statut en société sera plus adapté. Un rdv avec un notaire et/ou en avocat peut être utile.

 

De votre santé ensuite ! Oui, on n’y pense pas forcément mais vous aurez beaucoup de mal à vous faire assurer en mutuelle si vous avez eu ou avez encore une « grave » maladie. Et ce type d’assurance est indispensable pour vous protéger et protéger la pérennité de votre entreprise. Sa santé dépend de la vôtre 😉.

Dans ce cas, la SASU, pour laquelle il n’y a pas de questionnaire de santé puisque vous êtes salarié est conseillée. Prenez rdv avec un assureur pour en savoir plus !

 

  • Quel va être le montant de mes charges liées à ce que je vais vendre ?

Si votre activité nécessite l’achat de beaucoup de matériel ou de matières premières, le statut de micro-entreprise ne sera pas adapté. En effet, vous ne pourrez déduire ce type de charges et vous allez donc payer le % de charges sur votre CA comprenant ces achats. Et il y aura même une double peine puisque vous ne pourrez déduire la TVA de ces achats.

 

  • Quelle ampleur je veux donner à mon entreprise, quelle est ma vision ?

Aurez-vous besoin de capitaux importants ? Souhaitez-vous vous associer à terme ?

La réponse à ces questions va influencer les choix du statut le plus adapté.

Pour les questions fiscales, la rencontre avec un expert-comptable est fortement conseillée.

 

Comme vous le voyez, le choix du statut juridique d’une entreprise dépend de plusieurs facteurs différents. Et avant de le choisir, il faut avoir travaillé sa vision à court, moyen et long terme, définir clairement les clients (les payeurs) avec lesquels on veut travailler et réfléchir aux produits et/ou services que l’on veut offrir.

Ce sont 3 des 5 éléments fondamentaux que je vous propose de travailler dans mon programme « Le kit de démarrage entrepreneurial ».

Si vous souhaitez nous rejoindre, vous pouvez bénéficier du tarif « Réservez tôt » avant le 9 mars !

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *