Du salariat à l’entrepreneuriat

Du salariat à l’entrepreneuriat

Sauter dans le vide ou s’accorder une période de transition ?


Concernant le changement radical de vie professionnelle, passer du salariat à l’entrepreneuriat, deux théories s’opposent.

Il y a les adeptes du « je plaque tout et je verrai bien ensuite. Advienne que pourra. »

Et les plus prudents qui préfèrent « je prépare au maximum ma reconversion. Je prévois une phase de transition. »

 

Pour ma part, je propose à mes clientes la deuxième version.

 Elles ont pour la plupart passé la quarantaine et ont des charges qu’elles ne peuvent négliger. :

  • La maison n’est pas totalement terminée de payer.
  • Les enfants font ou entament des études supérieures couteuses.
  • Elles ont un salaire confortable et la famille est habituée à un certain train de vie.

 

Et puis je sais que le passage du salariat à l’entrepreneuriat n’est pas qu’une question de « technique ».

C’est surtout une question d’état d’esprit.

Et on n’en change pas en deux jours.

  • Comprendre le monde de l’entrepreneuriat.
  • Approfondir son projet pour qu’il soit viable.
  • Créer un nouvel écosystème soutenant.
  • Identifier son profil d’entrepreneure.

 

sont autant de choses que nous travaillons ensemble pour que, le moment venu, elles soient prêtes à créer un business rapidement rentable.

 

Comme tout projet, l’entrepreneuriat se prépare pour se donner toutes les chances de réussite et de pérennité.

Il peut donc être bienvenu de « patienter » encore un peu et de rester dans son entreprise (si tant est que la situation ne soit pas toxique) afin de mettre toutes les chances de réussite de son côté.

Je conseille aussi de négocier (autant que faire se peut) une rupture conventionnelle afin d’avoir un minimum de revenu le temps de générer un CA suffisant.

Mais il existe maintenant la possibilité de démissionner et de toucher l’ARE à condition d’avoir un projet de création d’entreprise clair et argumenté à présenter en commission.

C’est d’ailleurs un travail que je réalise avec certaines clientes.

Je les accompagne dans la réflexion puis la rédaction de ce projet pour mettre toutes les chances de leur côté.

 

Si vous avez des questions suite à la lecture de cet article, je vous invite à me les poser par mail. J’y répondrai avec plaisir.

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *