Un projet collectif pour pousser mes clientes dans leurs derniers retranchements

Un projet collectif pour pousser mes clientes dans leurs derniers retranchements

Quand je présente ma façon de travailler à mes clientes, je leur dis toujours « je vais vous pousser dans vos derniers retranchements ».


Cela veut dire pour moi : vous questionner et vous demander de réaliser des choses le plus loin possible pour valider votre engagement dans votre projet.

Et là, je suis en train de réaliser une expérience inédite.

J’ai proposé à une petite dizaine de membres de mon Club privé de monter une offre ensemble.

Créer un groupe Facebook dans lequel nous proposerions chacune nos expertises, toutes différentes et parfois complémentaires.

J’avais plusieurs idées en tête avec cette proposition :

1 – Question visibilité :

Cela permet à chacune de se faire connaître par la communauté des autres.

2 – Question maturité entrepreneuriale :

L’exercice suppose de se lancer dans une stratégie marketing qu’elles n’ont pour l’instant jamais pratiquée : le lead magnet (ou aimant à clients) suivi d’un tunnel de vente pour arriver à proposer l’une de leurs offres.

Je les obligeais ainsi à mettre en application, tout de suite, avec un timing imposé, ce que je leur ai enseigné lors de mon accompagnement.

Sur les 10 personnes de départ, 7 se sont manifestées comme intéressées.

Puis une a lâché l’affaire dès que j’ai détaillé le fonctionnement.

Et enfin une dernière a abandonné quand nous sommes vraiment entrées en action avec la réalisation de vidéos de présentation. Et la description de ce que nous allions offrir dans ce groupe.

 

J’ai analysé les défections et suis arrivée à la conclusion qu’elles dépendaient de la maturité entrepreneuriale de chacune.

C’est-à-dire :

  • Du degré de conviction, de foi, d’attachement que chacune avait dans son activité,
  • Du degré d’engagement que chacune mettait à réussir,
  • Du degré d’investissement en temps et réflexion qu’elles souhaitaient y consacrer,
  • Du degré de confiance que chacune s’accordait dans la mise en œuvre,
  • Du degré d’application que chacune mettait dans mes enseignements.

Parce que mon accompagnement se fait en deux temps :

  1. Approfondir, creuser, faire accoucher l’idée pour en faire quelque chose de réaliste et réalisable qui correspond vraiment à ce que ma cliente a dans ses tripes et son cœur. Et cela peut prendre du temps, des rebondissements, des changements de cap jusqu’à aboutir au « vrai » projet (qui pourra d’ailleurs évoluer dans le temps).
  2. Partager des outils, techniques, tactiques et aider à choisir celles et ceux les plus adaptés au projet et à la personnalité de ma cliente.

Il y a donc un temps pour la réflexion et un temps pour l’action (même si je mêle aussi les deux comme expliqué dans cet article).

Et pour certaines, la réflexion c’est ce qu’elles aiment. Se projeter, imaginer, rêver.

Mais quand vient le temps de l’action, avec les peurs qu’il peut représenter, les choses deviennent plus difficiles.

Et c’est ainsi que leur projet ne voit jamais vraiment le jour ou seulement sous la forme d’embryon

 

Si vous voulez découvrir en quoi consiste ce groupe et les différents défis que nous y proposons, c’est par ici : https://www.subscribepage.com/dynamite_ton_quotidien

Je vais démarrer le 18 mai par un défi sur 6 jours (2 semaines) intitulé « Je m’aime comme je suis ».

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *