Mais pourquoi tu n’accompagnes que les femmes ?

Mais pourquoi tu n’accompagnes que les femmes ?

Mais pourquoi tu n’accompagnes que les femmes ?

C’est la question qui m’a été posée hier alors que j’animais une conférence sur « les 5 piliers d’une entreprise : voir les choses différemment ».

Les hommes présents se sont sentis touchés et concernés par ce que je disais.

Il est vrai que les conseils que je donne, les connaissances et expertises que je partage, sont autant valables pour des entrepreneurs que pour des entrepreneurEs.

Cependant, j’ai fait un choix. Celui d’accompagner les femmes !

Pourquoi ce choix ? Pour diverses raisons :

 

1 – Je pense être une féministe.

Au sens où je porte un combat pour que les femmes s’autorisent enfin à prendre la place qu’elles ont envie de prendre. Et je pense que des siècles de société dirigé par des hommes ont ancré en elles des difficultés voire des interdits à faire ce qu’elles avaient envie de faire au fond d’elles.

J’ai donc envie de les aider à gagner confiance en elles, à combattre le syndrome de l’imposteur qui atteint la majorité d’entre elles.

J’ai envie de partager avec elles les chemins que j’ai parcourus avant elles pour leur montrer tous les possibles.

Je veux qu’elles prennent enfin toutes leurs places !

 

2 – J’aime les femmes et je les connais.

J’aime la notion de sororité. J’aime l’ambiance qui règne dans les groupes de femmes (lorsqu’elles sont bienveillantes et pas dans la concurrence 😉).

J’aime leur capacité à se remettre en question, à douter pour évoluer.

J’aime leur capacité à se livrer et à être authentiques.

J’aime leur acceptation du fait qu’elles ont besoin des autres pour grandir.

Et je les connais puisque j’en suis une.

Je connais, parce que je les ai vécues, leurs problématiques. Je sais ce que veut dire concilier vie familiale et vie pro.

J’ai ressenti dans mes tripes le regard et le jugement méprisant de certains hommes lors de rencontres réseau.

J’ai entendu « encore un truc de gonzesses » quand j’ai parlé de mon projet de salon sur l’entrepreneuriat féminin.

Je connais les difficultés à accepter que vendre ses produits ou services ce n’est pas SE vendre.

 

3 – Cela s’est aussi imposé à moi.

Lorsque j’ai commencé, il y a 13 ans, à accompagner des personnes dans la construction de leur projet professionnel, il s’est avéré que j’avais 80 % de clientes.

Parce que les femmes ont plus de facilités à se remettre en question.

Parce qu’elles savent exprimer leurs doutes.

Parce qu’elles n’ont pas peur de demander de l’aide.

Ma spécialisation s’est donc faite naturellement et je n’ai absolument rien fait pour aller contre. 😊

 

Mais je vais vous dire un secret : j’accompagne certains hommes aussi ! 

Des hommes sensibles, qui n’ont pas peur de leur côté féminin. Mais faut pas l’ dire 😉.

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *