Identifier son projet lors d’un bilan de compétences entrepreneuriales

Identifier son projet lors d’un bilan de compétences entrepreneuriales

Il arrive, dans un bilan de compétences entrepreneuriales, un moment de grâce.

Un moment où ma cliente me dit :

  • J’ai une révélation
  • C’est exactement ça
  • Les autres projets ne m’intéressent plus
  • Je n’ai plus aucun frein ni aucune peur avec cette idée
  • Je ressens dans mon corps de l’enthousiasme à l’infini
  • Je m’y vois tellement

Je sais alors qu’elle a trouvé le bon projet pour elle.

Celui qui va être soutenu par une mission forte.

Et pour arriver à ce résultat, il y a un chemin.

 

Si vous vous demandez ce que l’on peut bien faire dans un bilan de compétences entrepreneuriales, je vous l’explique :

    • On pose le socle.

Les bases sur lesquelles le projet va reposer.

Bien avant d’avoir identifié ce dernier, on met à jour les différents aspects de personnalité (valeurs, moteurs, désirs…) pour valider ensuite qu’ils sont respectés, alimentés et satisfaits.

On se remémore ses réussites sur laquelle appuyer, renforcer la confiance.

On identifie ses talents, source de réussite du projet et recherche narcissisante.

 

On laisse les choses reposer…

 

  • On évoque tous les « possibles ».

Un brainstorming sur les idées d’activités possibles et envisagées.

 

  • On creuse le Pourquoi de chaque idée.

On visualise la future entreprise, on la ressent.

Et c’est souvent là qu’arrive ce fameux instant que j’appelle l’instant de grâce.

Celui où je vois se dessiner sur le visage de ma cliente un sourire particulier.

Celui où tout s’illumine 😉.

C’est le moment où, par mes questions, j’arrive à faire accéder ma cliente à ses vrais désirs. Ses rêves secrets qu’elle ne s’autorise pas encore.

 

Mais tout cela n’est possible que parce que nous avons mis à jour tous les éléments nécessaires pour rendre la chose envisageable, possible dans sa tête.

Tous les éléments cités précédemment s’emboîtent les uns avec les autres pour forme LE projet.

Tout devient clair, limpide, évident.

 

J’avoue que je savoure à chaque fois cet instant.

C’est mon préféré dans l’accompagnement.

Certainement parce qu’il a ce côté « magique ».

Mais surtout parce qu’il correspond à ma mission : « Aider les femmes à se libérer professionnellement ».

Quand je vois que le projet est basé sur la personnalité de la personne, qu’il correspond à un rêve profond, une mission claire, je sais qu’elle va créer une entreprise à son image.

Une entreprise où elle sera libre de faire ce qu’elle veut, comme elle veut, avec qui elle veut et quand elle veut.

Bien entendu le travail n’est pas terminé !

La dernière partie du bilan de compétences entrepreneuriales consiste à déterminer le Business Model.

  • Les différentes offres à proposer (produits ou services)
  • Les clients idéaux (celles et ceux avec qui ont a vraiment envie de travailler)
  • Les moyens de vente (Marketing/Communication/Commercial)

 

Je distille aussi tout au long de cette partie mes conseils sur l’entrepreneuriat en matière de Mindset, environnement, finances, organisation…

Il reste encore beaucoup de choses à faire et à penser après un bilan de compétences entrepreneuriales et avant de créer sa structure.

Mais c’est un peu l’idée de l’aventure entrepreneuriale elle-même, un chemin sans fin rempli de découvertes et d’émotions variées.

Comments

  • […] ce soit Anaëlle, encore salariée, qui a découvert sont projet lors d’une séance de bilan de compétences entrepreneuriales et se sent pousser des ailes pour sa mise en […]

  • Agnès(required)

    et parfois on se rend compte que… l’on est déjà pour partie à sa place !
    qu’il n’y a que quelques « petites » choses à changer ou que ce n’est pas encore le moment de tout bousculer
    C’est un moment de regard sur soi bienveillant, de prise de conscience
    En résumé, c’est le début d’un nouveau chapitre de sa vie.

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *