Avoir un grand projet mais commencer par des petits pas

Avoir un grand projet mais commencer par des petits pas

Viser la lune mais garder les pieds sur terre

En ce moment j’accompagne 3 femmes sur des « gros » projets.


Des activités qui sont basées sur leur histoire. C’est ce qui fait qu’ils sont « gros ».

C’est-à-dire qu’ils prennent racines dans des « combats » forts, ancrés dans leur personnalité par des choses qu’elles ont vécues ou encore une histoire familiale à réparer.

Nous travaillons sur cette « grosseur ».

Sur le projet « ultime », idéal, sans pour l’instant nous préoccuper du « comment ».

Il n’a pas sa place pour le moment.

Je les amène à aller chercher tout au fond d’elles les « pourquoi » ce sujet.

Et de ces « pourquoi » naissent les « quoi ».

  • Qu’est-ce que je veux vraiment apporter ?
  • Quelle trace je veux laisser dans le monde ?
  • Quelle ampleur je rêve de donner à mon message ?
  • Jusqu’où je souhaite que soit porté mon combat ?

Retourner ces « pourquoi » dans tous les sens permet d’arriver au « vrai » projet.

Celui qui dort depuis longtemps au fond de leur tripes et de leur cœur.

 

Cette découverte peut être vertigineuse et faire peur.

A chaque fois le même phénomène se produit.

Le début est enthousiasmant. Les découvertes sur soi, l’autorisation d’exprimer ses rêves, se projeter dedans, provoquent une énergie qui fait qu’on se sent inarrêtable.

Les connexions qu’on fait, les évidences qui apparaissent, son histoire de vie qui prend sens, tout est euphorisant.

Puis viennent, dans un second temps, les doutes.

La conscience de l’ampleur du projet peut devenir effrayante.

 

C’est là où, après avoir visé la lune, il est temps de redescendre les pieds sur terre.

D’abord parce qu’un grand projet ambitieux, qui va prendre du temps à mettre en place, doit toujours démarrer par des petits pas.

  • Oui, il va y avoir beaucoup de personnes à contacter
  • Oui, il va y avoir beaucoup de choses à apprendre
  • Oui, il va falloir trouver les bons partenaires
  • Oui, il va falloir constituer une équipe
  • Oui, il va falloir encaisser des refus

 

Mais ce qu’il faut surtout, c’est commencer quelque chose TOUT DE SUITE !

A chaque fois se pose rapidement le problème de la légitimité.

« Qui suis-je pour parler de ça et vouloir créer ce projet ».

 

Tout le travail fait sur le pourquoi, sur l’origine de l’idée permet de répondre à cette question.

Parce que :

  • Vous avez vécu la même chose et avez donc une expérience à partager
  • Votre message repose sur des recherches approfondies, des heures de lecture et de suivi de vidéos qui vous confère de la connaissance
  • Votre foi dans la cause que vous voulez défendre et partager est une bonne base
  • Vous avez déjà mené des actions qui vous on rapprochées de ce projet

 

Mais cette légitimité, même si elle existe déjà, doit être renforcée.

Et c’est là que les pieds sur terre rentrent en action.

Parce qu’il faut rêver, se projeter loin ET mettre en place des choses tout de suite !

Pas besoin d’attendre pour commencer à :

  • Ecrire des articles sur son sujet
  • Tourner des vidéos pour partager son message
  • Faire des interviews de personnes reconnues dans le domaine
  • Faire des conférences/webinaires
  • Organiser des premiers ateliers
  • Construire une communauté

 

Ma façon de les faire travailler peut paraître paradoxale.

Penser loin et grand tout en agissant petit et maintenant.

Mais c’est de cette combinaison que le projet avance et finira par ressembler à celui rêvé et désiré.

 

Quelque soit votre projet, votre rêve, je vous invite donc à le voir en grand (le plus grand possible par rapport à votre cœur et vos tripes) puis, dès à présent, à mettre en œuvre les « petites » actions qui le rendent réel et vous mènent à sa réalisation.

Comments

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *