Faut-il avoir fait un burn out pour être intéressant(e) ?

Faut-il avoir fait un burn out pour être intéressant(e) ?

T’as pas fait un burn out, t’es pas dans le move ! 😉


Je vois fleurir le mot burn out dans beaucoup de posts sur les réseaux sociaux. Je l’entends dans beaucoup de bouches. Tout le monde ou presque a fait son burn out ! Cela semble même être un « signe de ralliement », un passage obligé pour être reconnu dans certains milieux…

Je pense que le mot est utilisé pour parler de beaucoup d’autres choses et qu’on le met à toutes les sauces.

Il est vrai que la vie professionnelle n’est pas toujours facile, que les entreprises sont devenues « violentes », que beaucoup de jobs ont perdu de leur sens, mais le burn out est lié à quelque chose de très précis : l’épuisement professionnel.

C’est-à-dire qu’il arrive à des personnes qui travaillent trop. Qui sans s’en rendre compte prennent ou se voit imposer de plus en plus de tâches, de responsabilités. Qui pensent travail, mangent travail, dorment travail (ou font des insomnies travail) 24h sur 24h. Et puis un jour, leur corps leur dit stop. Sans rien voir venir, elles se retrouvent incapable de se lever, de prendre un train, de démarrer leur voiture pour aller travailler. Leur corps et leur esprit ne répondent plus

D’un autre côté il arrive qu’on en ait assez de son travail parce qu’il a perdu son sens et que cela nous déprime.

Il arrive qu’on s’ennuie et se sente « sous employé ». Il arrive qu’on soit harcelé(e) par un nouveau manager et que ce qui était plaisant devienne un enfer. Il arrive qu’on soit mis au placard pour diverses raisons. Il y a des tas de situations qui peuvent faire qu’on se sente mal dans son job ou dans son entreprise et qu’on glisse plus ou moins rapidement, plus ou moins intensément vers une dépression. Mais ce n’est pas un burnout !

Se lever le matin avec une boule au ventre, ne pas avoir envie d’y aller, ressentir des angoisses qui empêche de respirer… tout ceci sont des signes d’état dépressif mais pas de burn out.

Ce mot devenu à la mode est employé dès qu’un mal être professionnel est ressenti. C’est un un abus de langage.

Donc si vous n’êtes pas/plus heureux dans votre job, vous ne faites pas de burn out, mais vous avez tout intérêt à faire quelque chose pour que ça change

Et là, je peux certainement vous aider. Je peux vous accompagner dans cette recherche de changement et dans le développement de votre confiance en vous.

Alors, vous prenez un rendez-vous gratuit d’une demie heure pour qu’on voit ce qu’on peut faire ensemble pour vous sortir de cette situation pesante ou désagréable ?

 

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *