The jocker face ou un cœur de velours dans une main de fer…

The jocker face ou un cœur de velours dans une main de fer…

Un cœur de velours dans une main de fer !

« Toi, tu dois faire peur aux gens ! (Ça commence mal pour une coach 😉)…

Oui parce que tu donnes l’impression que ça va secouer, que tu vas les « obliger » à se mettre en mouvement alors qu’ils ont peur ».

« C’est dingue comme la « Hélène publique » peut être différente de la « Hélène coach ». Je ne m’attendais pas à ce que tu sois aussi à l’écoute et empathique. Je savais que tu allais m’aider à me mettre en mouvement, à structurer mes pensées et à les transformer en plan d’actions. Mais j’ai été agréablement surprise de l’autre côté de ta personnalité que tu ne montres pas souvent ».

Et oui, appelez-moi « The Jocker » ou double face ! Pour tout un tas de raisons qui m’appartiennent, j’ai choisi de jouer, en public, la grande gueule, la « cash ». Celle qui dit tout haut ce que les autres pensent tout bas. Celle qui ne mâche pas ses mots, celle qui fait bouger les lignes et secoue. Et même si j’enrobe beaucoup de choses d’humour, elles sont tout de même dites et franchement. C’est parfois violent, ça amuse souvent, dans tous les cas ça ne laisse pas indifférent ! Mais professionnellement parlant, ça me joue des tours. Parce qu’en ne montrant que cette facette de moi, je me ferme certainement la porte de client(e)s.

Quand j’étais sous-traitante dans un cabinet de bilans de compétences, j’avais le plus fort taux de transformation. C’est-à-dire que 90% des prospects signaient à la fin du rendez-vous. Parce que dans l’heure de pré-bilan que je passais avec eux, je montrais mes deux facettes. Les client(e)s pouvaient ressentir l’écoute, l’empathie, la compréhension de leur situation ET l’énergie, le dynamisme qui allaient leur permettre de passer à l’action.
Et voici ce qu’ils disent à la fin de leur bilan :

« Je me suis tout de suite sentie à l’aise avec Hélène. A l’écoute et bienveillante, elle a à cœur que chacun trouve son métier plaisir comme elle a trouvé le sien. Elle m’a guidée avec humour et professionnalisme ».

« J’ai apprécié, en la personne de Mme Thomas, son écoute, nos échanges et la progression intéressante à chaque rendez-vous. Ce qu’il faut retenir c’est qu’elle ne vous juge pas ».

« Au-delà de son professionnalisme, Hélène Thomas a su instaurer un réel climat de confiance lors de nos échanges. Sa vivacité d’esprit ainsi que sa franchise m’ont permis d’évoluer autant sur le plan personnel que professionnel ».

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de mon côté « maternel » dans mes accompagnements. Et bien c’est tout à fait ça qui se joue. Quand vous devenez mon/ma client(e), vous entrez dans ma famille ! Et « on ne touche pas à la famille » 😉 On en prend soin, on la protège, on l’aide à grandir. Tout ce qui aurait pu faire l’objet d’un jugement « à l’extérieur » est accueilli et respecté dans la famille.
Et puis la confiance est la base de ma relation client. Ils se livrent à moi dans toutes leurs dimensions, ils me font confiance. Je peux donc leur faire confiance à mon tour et me montrer dans toutes les facettes de ma personnalité. On est « entre-nous », il n’y a plus de « danger » 😉.

Alors si vous aussi ressentez le besoin ou l’envie de vous faire accompagner dans vos choix professionnels (gestion de carrière, création ou développement d’entreprise), je vous propose une 1ère séance gratuite d’1h pour faire connaissance et voir ce que je peux vous apporter et surtout si nous avons envie de travailler ensemble.
http://www.lnrj.fr/contact/

Et vous savez quoi, il m’arrive souvent de pleurer avec mes client(e)s, parce que je connais et ressens leurs douleurs. Mais chutttt, faut pas le dire, on pourrait penser que j’ai un cœur 😉

Comments

  • Charlotte

    Hélène est une amie, alors je ne peux que témoigner sur sa personnalité privée… Et elle se connaît bien !
    Cela dit, Hélène est pleine de bon sens, elle ne se repose pas sur ses lauriers et cherche toujours à s’améliorer : c’est la raison pour laquelle je n’hésiterai pas à la recommander car je n’ai viscéralement aucun doute sur son implication et son professionnalisme…

  • marie france

    « bousculer » avec douceur et empathie est parfois nécessaire. Mais lorsque cela vient du cœur il n’y a pas de problèmes.
    Arrêtons de réfléchir qu’avec notre tête et faisons le plus avec notre cœur.
    Surtout Hélène ne change rien ! se reconnaître dans les valeurs que tu donnes est merveilleux.

  • […] vous ai parlé dans mon article « Un cœur de velours dans une main de fer » du double aspect de ma […]

  • […] de l’article), plus en accord avec l’évolution de mon identité pro (vous vous souvenez du cœur de velours dans une main de fer 😉). Je les adore. Et encore, vous ne voyez que les fichiers d’impression. En vrai elles […]

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *